Parc des Portes de la Côte d’Or

Le CRECEP accompagne une famille riveraine du parc éolien des Portes de la Côte d’Or depuis 2016. De nombreux courriers et documents ont été échangés avec la préfecture pour faire cesser, sans succès, les nuisances. Le CRECEP a réalisé des mesures acoustiques à plusieurs reprises, les dernières en mai 2020, mettant en défaut le respect de la réglementation ou tout le moins une interprétation fautive de la réglementation.

Une première action est en cours de montage devant le juge judiciaire pour trouble anormal de voisinage, afin que les riverains soient indemnisés des préjudices dont ils souffrent.

Une deuxième action consistera à obtenir du juge administratif qu’il prenne en lieu et place du préfet ou, à tout le moins, qu’il enjoigne à cette autorité de prendre les mesures propres à faire cesser les nuisances sonores que subit depuis plusieurs années cette famille à raison du fonctionnement du parc éolien des Portes de la Côte d’Or.

Plus
d'articles