Contribuez au CRECEP

  • Bénévole
  • Expert
  • Adhésion
  • Don

Le CRECEP recherche des bénévoles pour des missions en coordination avec le bureau :

  • Animer des réseaux sociaux
  • Transmettre des articles ou des nouvelles hebdomadaires
  • Répondre dans les médias au travers des commentaires des lecteurs
  • Écrire aux élus
  • Rédiger et/ou Distribuer des tracts
  • Concevoir ou modifier des cartes SIG
  • Observer des espèces protégées (milan royal, etc.)
  • Réaliser des photomontages et comparer avec les abaques de la préfecture de Côte d’Or

Pour leurs études, les promoteurs éoliens bénéficient de l’aide de bureaux spécialisés dans l’ensemble des domaines concernés par les études d’impact et, notamment :

  • Le paysage et le patrimoine : notre région dispose de paysages riches et variés et d’un patrimoine construit exceptionnel qui ont fait l’objet d’études particulières dans chaque département (Atlas départementaux)
  • L’hydrogéologie : elle est très souvent caractérisée par la présence de grands aquifères calcaires du Jurassique donnant lieu à une distribution complexe des eaux souterraines. Les fondations des éoliennes interfèrent fréquemment avec ces aquifères et potentiellement avac l’alimentation en eau
  • La faune et la flore : L’occupation du sol entre espaces agricoles ouverts et grands massifs forestiers favorise la présence d’une riche diversité d’espèces dont certaines sont menacées dans leur survie. Il ne faut surtout pas négliger, non plus, le passage des migrateurs passant du Nord de l’Europe à l’Espagne et l’Afrique en fonction des saisons.
  • L’acoustique : Le ressenti des riverains ne correspond pas toujours aux mesures réalisées pour le compte des exploitants de parc éolien. Les méthodes utilisées pour mesurer le bruit résiduel, c'est-à-dire le bruit naturel avant implantation d’éoliennes, sont très souvent contestables et conduisent à des situations pénibles pour les riverains.

Plusieurs associations ont donc cherché à faire réaliser leurs propres études par des bureaux spécialisés. La réponse est toujours la même : la déontologie leurs interdit de travailler à la fois pour les promoteurs et pour des associations constituées.

Le CRECEP recherche donc des experts retraités qui accepteraient de travailler pour nos associations membres et pourquoi pas susciter des vocations chez de jeunes experts qui trouveraient parmi nos associations membres le démarrage d’une activité spécialisée dans ces domaines

Le CRECEP regroupe non seulement les associations de défense de l'environnement de Bourgogne-Franche-Comté mais aussi des particuliers qui souhaitent apporter plus particulièrement leur soutien.

Pour les associations adhérentes (cotisation de 30€, soutien 100€), le CRECEP met à leur disposition son expérience, son savoir-faire et ses bases de données. Le CRECEP favorise aussi le regroupement local des associations partageant le même secteur géographique

Les adhérents individuels (cotisation 10€, soutien 30€), par leur nombre, permettent au CRECEP d’exercer une pression maximum sur les politiques et les administrations, Par leur simple adhésion, ils procurent davantage de moyens financiers pour nos actions et décident ou non de réaliser des dons (voir la rubrique spécifique). Enfin, ils peuvent apporter leur expérience en travaillant bénévolement pour l’association.

Le CRECEP ne peut mener aucune action sans le soutien de ses adhérents et de ses bénévoles. Pour soutenir le CRECEP, vous pouvez adhérer à l’association, devenir bénévole ou faire un don afin de pérenniser nos actions pour préserver le patrimoine et l’environnement de la Bourgogne Franche-Comté.

Pour ses actions d’expertise, de communication ou pour les recours engagés, le CRECEP a besoin de soutiens financiers année après année pour maintenir et augmenter la pression que nous exerçons au niveau régional. Renseignez-vous auprès de notre secrétariat, certains dons de particuliers peuvent bénéficier de mesures spécifiques vis-à-vis du fisc.